Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Vos questions et vos discussions sur la technique, la faune, la flore, les bons coins, etc.
Règles du forum
Bienvenue dans le forum de la vache sous-marine.
Si vous êtes un nouveau venu, merci de lire la charte d'utilisation.

Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar piotr1 » 01 Fév 2015, 16:47

https://escales.wordpress.com/2015/01/3 ... plaisance/

je vous laisse lire la nouvelle invention de notre gouvernement qui souhaite faire payer les plaisanciers qui jettent l'ancre dans une aire marine protégé.
on comprend que le financement des aires marine protégées se fera sur le dos des plaisanciers.
à 20 euros par mètre de bateau (c'est un maximum est il annoncé) pour moin petit semi rigide de 4.50m on arrive a 90 euros :shock:
NB: les aires marines protégées continuent de croître en France, nous en sommes à 24% en métropole aujourd'hui !
et les futurs parcs marins ne vont pas diminuer ces zones.

Bref pour naviguer dans ces sanctuaires il faudra être riche, ou bien ne pas s'arrêter
Essayeur/testeur du team Ploufix en milieu très très hostile
Image
Avatar de l’utilisateur
piotr1
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5625
Inscription: 24 Juil 2006, 20:36
Localisation: tamerville (manche)

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar frankoi » 03 Fév 2015, 17:17

pas grave on pechera en dérives...
casse couille et fier de l'être
frankoi
Pommeau
 
Messages: 1032
Inscription: 21 Avr 2008, 21:04

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar hoebble » 03 Fév 2015, 20:39

J'entendais depuis un moment que les CCI voulaient faire payer les nuits au mouillage sur leurs bouées (comme à Chausey dans le sound).
Je ne suis déjà pas vraiment pour même si on peut l'entendre par rapport à l'équipement mis en place et son entretien.
Mais là c'est vraiment le pompon! L'écologie devient vraiment le nouveau prétexte pour nous pomper du fric.
Ils ne doutent de rien, nous demander une "redevance" pour accéder à la nature. Bientôt, il faudra payer pour aller se promener sur la plage ou en forêt.
Et franchement, les tarifs sont justes hallucinants.
Si on met 10E de cale, 40E de carburant et 100E d'ancrage, la sortie devient juste hors de prix.
Qui pisse face au vent, se rince les dents!
Avatar de l’utilisateur
hoebble
Poiré
 
Messages: 618
Inscription: 10 Oct 2008, 21:50
Localisation: Caen

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar Edouard » 04 Fév 2015, 18:08

A priori taxe annulée ce jour par les députés...

info à vérifier.
Avatar de l’utilisateur
Edouard
Poiré
 
Messages: 590
Inscription: 12 Juil 2007, 11:16
Localisation: est parisien

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar piotr1 » 05 Fév 2015, 08:10

Essayeur/testeur du team Ploufix en milieu très très hostile
Image
Avatar de l’utilisateur
piotr1
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5625
Inscription: 24 Juil 2006, 20:36
Localisation: tamerville (manche)

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar david » 13 Fév 2015, 18:57

:supertop:
La vie passe vite c'est comme une marée alors profitons en!
Avatar de l’utilisateur
david
Calvados
 
Messages: 1956
Inscription: 01 Oct 2006, 10:29
Localisation: May sur orne(Caen)

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar hoebble » 08 Mar 2015, 10:19

J'ai lu hier un article dans ouest France qui laisse entendre que le projet n'est pas totalement enterré. Il revient sous une forme "modifié".
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 69687.html
Dans la version papier que j'ai lu, ils parlaient entre autres de Chausey. :evil:
Ce que j'adore, c'est qu'ils sont infoutus de tirer une leçon de ce qui s'est passé là où le système a déjà été expérimenté (Sardaigne dans l'article).
Qui pisse face au vent, se rince les dents!
Avatar de l’utilisateur
hoebble
Poiré
 
Messages: 618
Inscription: 10 Oct 2008, 21:50
Localisation: Caen

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar piotr1 » 16 Mar 2015, 15:44

bon effectivement la taxe à fait effet boomerang, je vous livre le dernier article de la FCSMP mais ça ne sent pas bon du tout...
malgré un avis négatif de la commission des lois le texte est passé...en pleine nuit avec une poignée de députés présents dans l'hémicycle !

ce qui suit est le texte de l'article signé par mon homonyme Pedro, et cosigné par Skip un autre membre éminent de la Fédération:

2015 nous inflige des relents de retour en arrière : de vignettes sur des parebrises, de police des mœurs et de gabelle ...

Au sud de l'Europe, la pêche plaisance, cette soupape du quotidien des classes populaires et classes moyennes, est ciblée par les budgets publics : dans le sillage du Portigal qui a déjà franchi le pas, simultanément, en Italie et en France, les pêcheurs plaisanciers sont visés par des mesures absurdes et à courtes vues.

Des mesures rétrogrades qui peuvent se révéler dangereuses et tensiogènes...


Des taxes pour des budgets de crise....

Un faux permis qui est une patente en Italie, une taxe sur le mouillage en France, ont été envisagées afin de trouver des fonds pour des secteurs en crise. Le permis-taxe, aux conséquences catastrophiques est déjà devenu réalité au Portugal.

Il peut sembler absurde d'assommer une vache à lait de la croissance : (2 milliards d'euros pour la France...). Mais budgétairement, le frein à la croissance semble compter moins que le profit facile : comme la « vignette pour les vieux » des automobilistes, raillée à l'époque, ces nouvelles taxes visent opportunément un potentiel immense de pratiquants.

Comme la vignette, ses recettes seront affectées à l'encontre de la règle de droit public d'unité du budget. En Italie, il s'agirait d'aider le secteur de la pêche professionnelle, en France, d'aider les aires marines protégées.

Mais en définitive, si sur le fond, ces mesures ne sont que des droits d'usage, et non une contribution publique... Ils posent des questions : ne faut-il pas voir d'autres motifs à ces redevances ?

Ce retour des bureaucraties ne signifie-t-il pas autre chose qu'un trop simple motif budgétaire ?



Mais aussi des barbelés sur la mer !

La forme des taxes choisies n'est pas anodine : il s'agit de limitations de libertés.



Un permis de pêche en Italie, crée un bâton pour corriger l'usager de la mer Limiter le mouillage dans les aires marines protégées, sans concertation, signifie bien un diktat dangereux. Un symbole de l'aveuglement et de la méconnaissance des milieux ciblés : le chasseur sous-marin aurait pu participer au recensement de l'habitat sous-marin, domaine, où trop souvent les décideurs ont été bernés (algues soi-disant tueuses, clapages d’estuaires abusifs). Evincés du participatif écologique prôné après Sivens, les pêcheurs plaisanciers ne participent finalement qu’à des budgets discriminants. Réduits à un rôle de ponctionnés.

Dans ces ajustements économiques transpire donc le mépris : nous risquons surtout de devenir un bouc émissaire politique.



Des illusions à perdre

Non, un permis ne permettra pas de s'unir, non, une taxe sur les mouillages ne limitera pas l'usage.

Certes, ces luttes soudent : en France, les cinq fédérations signataires de la charte obtiennent depuis 2 ans l'ajournement du funeste projet de projet de permis-patente, les voilà confrontés à un projet de taxe sur le mouillage. Les voilà placées comme problème, comme gène, alors qu'elles sont une solution.

Une activité en plein essor mérite-t-elle d’être déjà la cible du syndrome de la taxe facile ? En lieu et place d’une valorisation et d’une promotion de ce qui est aujourd’hui un espace fédérateur, une passion commune de nombreux usagers : la mer.

Les faux permis et taxes ne représentent qu'une régression du débat public, qui spolie l'usager et dévie les responsables de l'intérêt général.

http://www.fcsmpassion.com/v2/content/2 ... %C3%A9lite
Essayeur/testeur du team Ploufix en milieu très très hostile
Image
Avatar de l’utilisateur
piotr1
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5625
Inscription: 24 Juil 2006, 20:36
Localisation: tamerville (manche)

Re: Combien êtes vous prêt a payer pour jeter l'ancre ?

Messagepar piotr1 » 16 Mar 2015, 15:50

un deuxième article traitant du sujet:
http://fcsmpassion.com/v2/content/aires ... mouillages

En déposant l''amendement à l'article 18 de la loi NOTRe portant création d'une taxe de mouillage dans les aires marines protégées qui a été adopté en première lecture par les députés, le député Giacobbi, semble enfin avoir trouvé la solution de financement qu'il cherchait pour sauver l'agenge des Aires marines protégées dont il est le président ...

Dans le sillage de la Fédération des Industries Nautiques (FIN), la fronde des plaisanciers s'organise !




Mardi 3 mars, l’Assemblée Nationale a adopté l’amendement déposé par le Député de Corse M. Paul Giacobbi et soutenu par le Gouvernement. Ce texte permettrait aux collectivités territoriales ou à leurs établissements publics d’instaurer une redevance sur les mouillages effectués dans le périmètre des aires marines protégées dont ils ont la gestion.

Il ne s’agit pas, en fait, d’une redevance mais d’un impôt car aucun service au plaisancier n’est prévu en contrepartie. Les plaisanciers seraient ainsi appelés à se substituer aux Pouvoirs publics dans le financement de la protection des espaces marins. Et ce, alors qu’ils sont déjà les principaux financeurs du Conservatoire du littoral à hauteur de 37 millions d’euros !

Présentée comme une mesure limitée aux seuls espaces corses des Bouches de Bonifacio et de Scandola, il s’agit en réalité d’un dispositif, qui potentiellement pourrait être généralisé à l’ensemble des aires marines protégées des côtes françaises.

Ce texte, très proche de l’amendement initial du Gouvernement, crée les conditions d’un véritable divorce entre la communauté de la plaisance et les gestionnaires de l’environnement. Or, les plaisanciers sont des acteurs majeurs de la préservation de l’environnement marin. Désormais, ils considèreront le développement des aires marines protégées, qu’ils appelaient de leurs vœux, comme une menace pour leurs libertés essentielles.

Contrairement aux propos tenus en séance publique, cette mesure ne fait pas l’unanimité en Corse où elle n’a fait l’objet d’aucune concertation préalable avec les acteurs de la filière nautique et touristique.

Le monde de la plaisance ne trouve, dans ces nouvelles dispositions, aucune réponse à ses inquiétudes. Il y demeure fermement opposé et continuera de se mobiliser pour en obtenir le retrait.

Selon la FIN, les conséquences de cette mesure entraineront une chute brutale de la fréquentation et de la pratique de la plaisance sur les côtes françaises dont toutes les économies littorales souffriraient. En outre, les conséquences seraient dramatiques pour l’ensemble de la filière nautique française, ses 4.915 entreprises, ses 415 ports de plaisance et ses 40.326 emplois.
Essayeur/testeur du team Ploufix en milieu très très hostile
Image
Avatar de l’utilisateur
piotr1
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5625
Inscription: 24 Juil 2006, 20:36
Localisation: tamerville (manche)


Retourner vers Discussions et questions sur la pêche sous-marine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron