Page 1 sur 1

Kayak+CSM

MessagePosté: 24 Mai 2017, 11:10
par FMR50
J'ai une question, étant donné que je me tâte pour l'achat d'un kayak pour mes vacances en Normandie.
Je connais ces avantages en tant qu objet de balade ou de pêche mais quid de la CSM?
Votre avis m'intéresse car j'y connais rien en CSM ma première sortie ayant était annulé pour cause de plongeon sur du béton (personne ne m'avait prévenu que c'était pas un bon entraînement :tchernobyl: )
Fmr

Re: Kayak+CSM

MessagePosté: 26 Mai 2017, 08:18
par piotr1
Il faut déjà être bien habitué pour chasser en kayac,
Si tu débute tu as de gros risque de te dégoûter.
La gestion du matériel sur le kayac, la remontée, la prise au vent etc...ça s'apprend mais après être devenu bon en aquaticité :wink:
Autre chose: je suis inquiet quand à tes possibilité de mettre et enlever la combi avec une clavicule en voie de cicatrisation :|

Re: Kayak+CSM

MessagePosté: 26 Mai 2017, 09:22
par hoebble
Salut.
J'ai un kayak et pour moi les avantages sont principalement:

-d'avoir un rayon d'action plus important.
Tu peux atteindre des zones plus éloignées plus facilement, plus rapidement en te fatiguant les bras sans te cramer les cuisses.
Toutefois il faut toujours penser au retour car quand tu reviens face a un bon vent qui s'est levé entre deux, il y a moyen d'en baver.
Tu peux changer de zone quand tu te rends compte que la visibilité escomptée n'est pas au rendez-vous (de façon limitée quand même, rien à voir avec un bateau).

- une mise à l'eau facile à n'importe quel moment de la marée.

- une vraie possibilité de faire une pause.

-une lisibilité du terrain bien meilleure.
Tu te repères mieux surtout si il y a un peu de clapot. Tu vois mieux les tâches, les zones de sargasses. ...

- Tu es plus visible sur l'eau.
Je me suis déjà fait raser les miches avec une bouée jamais en kayak.

Bref, je préfère le kayak à la bouée ou la planche mais j'utilisé le kayak quand je ne peux pas sortir en bateau.
Pour moi, le choix dépend surtout des contraintes de mise à l'eau. Il m'arrive même encore de sortir avec une bouée (rarement) quand je descends sur une zone par un chemin difficile.

Re: Kayak+CSM

MessagePosté: 26 Mai 2017, 09:29
par FMR50
Merci pour les infos.

Après je suis pas un débutant en kayak de mer, j'en ai fait pendant 1 an en club et plusieurs stage l'été quand j'étais ados. C'est pour ça que je disais que pour la pêche et la balade je connais assez bien ses avantages.
L idée (en plus de la traine/ballade/casier) était d'aller sur les spots de CSM par temps calme, jeter l'ancre et pêcher avec la bouée autour et puis repartir à la traîne etc.
Je ne pense pas trop me dégoûter de la CSM, ça fait très longtemps que j'ai envie d'aller "rocailler" pour trouver des crabes avant que les rochers ne soit découvert. Et puis j'ai envie d'avoir une autre approche que la plongée bouteille. J'adore buller mais un jeu d'apnée avec les poissons et une approche plus silencieuse ça me tente beaucoup. Mais bon je resterai un bulleux, parce que passer 30min à 40m pour observer une épave c'est cool aussi :D

Pour la clavicule elle est solide depuis déjà 1sem (S4). Certain mouvement sont douloureux mais le gros problème c'est les muscles autours (à cause du cal) qui sont particulièrement douloureux. Mais il reste 2sem pour remuscler ça doucement ce qui devrait apaiser les douleurs. Je fais une radio de contrôle 3J avant le départ (S6), donc médicalement c'est très balisé je ne suis pas une tête brûlée du tout et la santé c'est mon rayon (pas de vélo hélas ok je :arrow: ).
:cqqp:

Re: Kayak+CSM

MessagePosté: 26 Mai 2017, 09:38
par FMR50
hoebble a écrit:Salut.
J'ai un kayak et pour moi les avantages sont principalement:

-d'avoir un rayon d'action plus important.
Tu peux atteindre des zones plus éloignées plus facilement, plus rapidement en te fatiguant les bras sans te cramer les cuisses.
Toutefois il faut toujours penser au retour car quand tu reviens face a un bon vent qui s'est levé entre deux, il y a moyen d'en baver.
Tu peux changer de zone quand tu te rends compte que la visibilité escomptée n'est pas au rendez-vous (de façon limitée quand même, rien à voir avec un bateau).

- une mise à l'eau facile à n'importe quel moment de la marée.

- une vraie possibilité de faire une pause.

-une lisibilité du terrain bien meilleure.
Tu te repères mieux surtout si il y a un peu de clapot. Tu vois mieux les tâches, les zones de sargasses. ...

- Tu es plus visible sur l'eau.
Je me suis déjà fait raser les miches avec une bouée jamais en kayak.

Bref, je préfère le kayak à la bouée ou la planche mais j'utilisé le kayak quand je ne peux pas sortir en bateau.
Pour moi, le choix dépend surtout des contraintes de mise à l'eau. Il m'arrive même encore de sortir avec une bouée (rarement) quand je descends sur une zone par un chemin difficile.


OK merci beaucoup c'est exactement ce que je pensais.
Pour le bateau j'en ai fait pendant toute mon adolescence et post ado sur fermanville mais je n'ai plus le temps depuis que je n'y vis plus et puis j'ai envie d'une approche un peu plus écolo bobo! :D Y a le voiliers dont je suis fan mais vu que j'ai pas le temps pour entretenir une barcasse c'est pas pour entretenir un 12m et puis le quillard ça aime pas les rochers surtout par faible profondeur ! :signe:

Concernant le kayak, tu mouilles quand tu pêches ou tu t'en sers comme d'une bouée?
Parce que comme je le disais plus haut j'ai fait du kayak de mer mais c'était surtout des sit-in très profilés. Quand j'ai testé les sit-on top bien large ça faisait semi remorques à côté! En terme de vitesse et d'effort c'est pas terrible mais faut reconnaitre que c'est archi stable ce qui est bien quand tu ne peux pas esquimauter et que tu veux remplir de bordel de pêche. Mais j'ai aucune idée de comment ça se comporte en mouillage ou dérive sans personne dedans? D'ou ma question de savoir si tu mouillais ou pas le kayak.

Re: Kayak+CSM

MessagePosté: 26 Mai 2017, 21:26
par hoebble
En fait, je fais les deux selon les conditions. Autour de l'étale ou à l’abri du courant, je mets le grappin. Je n'aime pas particulièrement être relié.
Je le fais sur les pontons d'Arromanches histoire de ne pas trainer une drisse au milieu des structures et ferrailles.
Mais, je chasse aussi en dérive avec en l'utilisant comme une bouée.
Je suis d'accord par rapport au fait que les sit-on top sont plus lourds à emmener mais pour se mettre à l'eau et remonter c'est autre chose que les sit-in.
J'imagine aussi la mer**e si tu te retournes loin de la côte sans la jupe.
Tous les sit-on top ne se valent pas.
Je ne connais pas trop les derniers modèles mais quand j'ai cherché, j'ai opté pour un tempo. Il est relativement effilé tout en étant assez stable. Il est long et tient bien son cap mais est un peu pénible à faire tourner.
Le disco ( plus fin ) était plus facile à emmener mais moins stable (et correspondait moins à mon gabarit par rapport à sa charge).
Le k-largo était plus stable, plus pratique au niveau des rangements mais trop paquebot à mon goût.
A toi de voir! Si tu débrouilles bien en kayak et que ton poids est contenu un kayak type disco peut éventuellement te convenir.
Je n'ai jamais eu de problèmes au mouillage genre l'engin qui se retournerait.
En dérive, je ne le sens pas particulièrement. J'ai fabriqué un amortisseur long et souple pour éviter les à-coups. Quand je dois me fixer, sur un trou (homard) pendant une dérive, il se met nez face au courant et n'est pas gênant. De toute façon, il est relié à un plomb de ceinture larguable; je marque le trou avec et je suis donc libéré du kayak facilement.
Sinon, il faut prévoir des attaches pour tout le matos. Je me suis retourné une fois dans les rouleaux au bord. Tout était en vrac mais je n'ai rien perdu.