La Rade de Caen

Carte de la rade de Caen



Le Courbet


Épave du cuirassé « Le Courbet »
Dimensions : 166m de long pour 27m de large.
Profondeur mini : ~6m
Position (WGS84) : N49°18,637', W00°17,228'
Précision de la localisation : inférieure à 10m
Liens : [1] [2] [3]

Le cuirassé à été sabordé le 9 juin 1944. Bien qu'arasée après la guerre, l'épave offre plusieurs très gros morceaux tout a fait propices à la pêche sous-marine. Elle est très poissonneuse. Sa faible profondeur en fait une destination de choix pour beaucoup de pêcheurs sous-marins, mais il faut être prudent : prisée des pêcheurs à la ligne, il y a souvent beaucoup de bateaux à tourner autour, alors même si l'épave est grande, il faut rester très attentif aux éventuels mouvements de bateaux qui ne connaissent pas toujours la signification des pavillons de plongée. L'autre facteur à risque est la visibilité. Située juste à côté de l'embouchure de l'Orne, l'eau y est souvent trouble (probablement l'une des pires zones de la région) et la visibilité est souvent d'à peine 50cm ! Certaines structures de l'épave vous permettent de facilement rentrer dedans, là encore il vaut mieux vous abstenir, l'état de la ferraille est tel que des plaques entières pourraient vous tomber dessus. Enfin, à basse mer, certaines structures peuvent remonter à fleur d'eau, quelques hélices de moteur en ont déjà fait la douloureuse expérience. La visibilité est souvent meilleure à pleine mer, mais la profondeur passe alors à 11-12m. Dans tous les cas le poisson est au rendez-vous : bars, lieux, vieilles, mulets, etc. Attention à bien respecter les tailles de captures car il y a peu de gros spécimens. L'épave est facile à trouver, elle est signalée par la bouée « Le Courbet » (cardinale est).



Derrycunihy


Épave du transport de troupes « Derrycunihy »
Dimensions : 108m
Profondeur mini : ~11m
Position (WGS84) : N49°20,806', W00°18,858'
Précision de la localisation : inférieure à 10m
Liens : [1]

Il s'agit d'un cargo reconverti en transport de troupes, coulé le 24 juin 1944. Largement ensablée, l'épave s'enfonce d'année en année. Elle demeure néanmoins intéressante. De larges parties sortent encore du sable offrant de bons camouflages pour les agachons. Le poisson se trouve rarement dans l'épave, qui n'offre pas de grands espaces comme Le Courbet, il se trouve plutôt à coté. Le plongeur patient pourra voir passer de larges bancs de bar tournant autour des structures du navire. On y trouve aussi de grosses vieilles : de 1 à 2kg, parfois plus. La visibilité est moyenne, mais toujours meilleure que sur Le Courbet. Il arrive parfois d'avoir près de 10m de visibilité en periode de mortes-eaux et de faible vent. Dans la région, tout le monde appelle cette épave « Le fantôme » et nous ne savons pas encore pourquoi. Elle est facile à trouver car elle est signalée par la bouée « Luc » (cardinale est). Contrairement au Courbet, cette épave n'est pas protégée des courants par les hauts fond, ils y sont donc plus importants, et on ne peut y plonger qu'à l'étale, même par petit coefficient.



H.M.S. Durban


Épave du croiseur « HMS Durban »
Dimensions : 144m
Profondeur mini : ~12m
Position (WGS84) : N49°20,752', W00°16,167'
Précision de la localisation : inférieure à 10m
Liens : [1] [2]

Le croiseur à été sabordé le 9 juin 1944 dans les mêmes conditions que Le Courbet. Comme le Derrycunihy, il est largement ensablée, mais les parties émergeant du sable forment une zone assez agréable pour la pêche sous-marine. Cette épave est souvent moins fréquentée que Le Courbet ou le Derrycunihy ! Elle est facile à trouver car elle est signalée par la bouée « Lion » (cardinale est). Comme le Derrycunihy, on ne peut y plonger qu'à l'étale, même par faible coefficient.



LST


Épave d'un Landing Ship Tank (LST)
Dimensions : 100m
Profondeur mini : ~13m
Position (WGS84) : N49°20,432', W00°14,972'
Précision de la localisation : inférieure à 10m
Liens : [1]

Comme Le Courbet, cette épave se trouve à l'embouchure de l'Orne, la visibilité n'est donc pas souvent au rendez-vous. Elle est assez abîmée, mais laisse encore plusieurs structures intéressantes pour le bar. Souvent moins fréquentée que les épaves voisines, c'est un bon refuge en cas d'affluence. On ne peut y plonger qu'à l'étale.



Tank de Luc


Épave d'un tank Sherman
Dimensions : ~6m
Profondeur mini : ~13m
Position (WGS84) : N49°21,105', W00°19,038'
Précision de la localisation : inférieure à 10m
Liens : [1] [2]

Il s'agit de l'épave d'un de ces curieux tanks amphibies : les Shermans DD (duplex drive). Vous ne trouverez rien d'intéressant à pêcher ici, l'épave est trop petite pour y abriter du bar ou du lieu. Mais elle est en très bon état et est vraiment agréable à visiter. Elle est posée sur le côté et les chenilles sont intactes. Cela vaut vraiment le coup de laisser tranquille les poissons l'espace d'une après-midi pour aller jeter y un coup d'oeil. Certains pêcheurs à la ligne s'obstinent à y rechercher du poisson, mais en règle général, il n'y a personne dessus. Là encore, il vous faudra sacrifier une étale de marée pour vous y rendre.